ROMANS

_TH30104

Bonjour à tous ! Vous l’aurez tous deviné, je suis Sylvie BOUGEOT et je suis romancière. J’écris des polars et des thrillers psychologiques depuis une bonne dizaine d’années.

Pourquoi ai-je choisi de rédiger ce genre de littérature ? Eh bien, tout simplement parce que je suis amatrice de ce type de récits. Je m’imprègne de certaines histoires, spécialement lorsqu’il se glisse à l’intérieur, des rebondissements, des twists.

 Il en existe à travers la littérature mais également à travers les films, les reportages ou les séries. Mais en toute honnêteté, je m’inscris dans ce registre parce que, et avant tout, j’ai un esprit, comment dire, quelque peu… Dérangé ? 😉 Non, imaginatif…

Pour tout dire, ce que j’apprécie le plus dans la rédaction de ces romans noirs, c’est l’idée de tromper le lecteur, lui proposer différentes pistes, l’emmener à un endroit où je veux qu’il trébuche. Je joue avec lui, j’aime le manipuler, lui fournir des éléments probants ou totalement hors propos.

Tendre des perches, distiller des indices et laisser le lecteur faire ses choix. Ce qui m’amuse, c’est lorsque le lecteur cogite, croit comprendre et s’y casse les dents. Je raffole des rebondissements, je provoque du suspense à la fin de la plupart de mes chapitres. Je jubile lorsque je déclenche l’impatience de mon lecteur.

Le but recherché est qu’il ne puisse plus s’arrêter de tourner les pages avant d’avoir terminé le récit. C’est d’ailleurs ce qui ressort de la plupart des commentaires. C’est un pur bonheur, un instant de grâce, c’est tellement gratifiant 😉.

J’ai écrit et publié 5 romans policiers/Thrillers : « Chambre 312 », « Les Arcanes de la haiNe », « Le syndrome du poulpe » « Par-delà la science » et « SMS d’outre-tombe. « Par-delà la science » est un crossover inspiré par de nombreux lecteurs de « Chambre 312 » et du roman « Les arcanes de la haiNe », désireux de retrouver les personnages de ces récits. Grâce à différents groupes de passionnés de lecture, j’ai pu faire découvrir mes romans à des lecteurs enthousiastes qui me suivent aujourd’hui et sont impatients de se plonger dans de nouveaux récits

En 2019, j’ai terminé finaliste au concours du meilleur thriller psychologique de l’année. En 2020, j’ai également été élue meilleure romancière autopubliée par le salon Sang pour sang thriller.  J’ai également écrit plusieurs nouvelles policières dont l’une a remporté un prix décerné par Maxime Chattam président du jury. En janvier 2021, j’ai décidé de la publier, pour la faire découvrir à mes lecteurs : « Science sans conscience… ». Á cette époque, je ne m’étais pas encore lancée dans l’aventure passionnante de la rédaction d’un roman policier. Fort de ce succès, j’ai décidé de reprendre dans les grandes lignes, le personnage qui m’avait valu le prix remis par Maxime Chattam, en espérant qu’il me porterait bonheur. Je vous laisse découvrir de quel personnage il s’agit… 😉

Enfin, je dirais qu’écrire est certainement une forme de thérapie, un exutoire dont j’ai besoin pour trouver mon équilibre et entre nous, comment ne pas être fière lorsque les lecteurs me disent avec exaltation ils n’ont pas pu lâcher le roman avant de l’avoir terminé ! Quoi de plus réjouissant que d’avoir pu combler des personnes qui vous ont fait confiance. Et aujourd’hui, j’espère que vous aussi, vous ferez partie de mes futurs lecteurs !

Prenez-soin de vous !

Retour haut de page